Roi de Morrowind

Vous avez aimé l'aventure, découvrez le pouvoir !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Du droit social par Pépère

Aller en bas 
AuteurMessage
Vae-primat
Bibliothécaire du Roi
Vae-primat

Nombre de messages : 251
Date d'inscription : 13/03/2005

MessageSujet: Du droit social par Pépère   Mar 3 Mai 2005 - 0:48

Contribution de Pépère du Grimoire au Roi de Morrowind Cool


Du droit social
Traité sur la république Sayadihnienne

Par Gengac Rûssoh le fier

Nous, peuple hasheenu, rejetons tout régime autre que la république indépendante Sayadihnienne. Aucune théocratie, monarchie, oligarchie ou anarchie ne sera tolérée sur nos terres, et nous mourrons, pour notre liberté, plutôt que de nous soumettre et abandonner notre indépendance.
Tous les gouvernements sus-nommés, en conférant un pouvoir total à une entité, que ce soit un dieu, un elfe, un groupe d’elfes ou l’ensemble du peuple, apportent par là-même la corruption des droits et des devoirs, que nous donnent la nature, et une aliénation de la liberté des citoyens. Seule une fragmentation de l’autorité permet un épanouissement des sus-dites libertés.

Les décisions doivent être prises par une assemblée désignée par l’ensemble des citoyens. En effet, le peuple hasheenu tout entier ne peut passer un temps parfois considérable à discourir sur l'élaboration de ses lois, là où un groupe de sages sensés y verrait plus clair; temps pendant lequel il ne pourrait travailler à son développement, ni même à son fonctionnement. En outre, le nombre croissant d’enfants dans nos familles, et les villages éloignés rendraient difficiles de tels rassemblements. Enfin, les particuliers ont parfois du mal à voir l’intérêt commun au milieu de leurs intérêts personnels. Cependant, tous les cinq ans, afin d'éviter que ne s'installe une caste dominante, aura lieu le Vote. Pendant ce temps, le peuple hasheenu se regroupera à la Place des Orateurs de la cité de Sayadihna. Si de plus une grave décision doit être prise, concernant le destin de la nation même, comme l’entrée en guerre contre une autre puissance dans le but de défendre notre République, des référendums extraordinaires seront mis en place .

Durant le Vote, seront élus les sages qui siègeront au Conseil. Tous les elfes peuvent se présenter à partir de quarante ans, et tous peuvent voter. Le Conseil des Sages a juste un pouvoir législatif, car, comme déjà précisé, un pouvoir absolu entraîne une folie absolue. Cette assemblée, composée de dix sages, discute des lois. L'application et le respect de ces dernières sont mis en place par deux légats, titre du chef de la milice, qui sont élus pour une période de dix ans. En cas de non-respect des lois, c'est à eux et à leurs subordonnés qu'incombe la tâche d'appréhender les contrevenants mais, dans un souci d’écartement des influences, ils ne rendent pas la justice. Il doivent intervenir mais leur pouvoir est seulement exécutif. Le pouvoir judiciaire appartient à trois juges, désignés chaque année par le Conseil des Sages. Personne ne peut cumuler deux fonctions, simultanément, dans la hiérarchie gouvernementale. Si pour une raison quelconque un, ou plusieurs, des postes venaient à être vacants, le Conseil des Sages élirait, au suffrage majoritaire, parmi les suppléants, le, ou les, successeurs aux-dits postes.

Telles sont les bases de la république indépendante Sayadihnienne. Les elfes naissent et demeurent libres et égaux face à la loi. Il peut être décidé par le Conseil Judiciaire que cette égalité ou cette liberté soit ou aliénée ou ignorée pour certains individus ne voulant pas respecter cette loi. Le Conseil des Sages devra entériner cette décision. Pour certains cas exceptionnels, où il peut être décidé d'une sanction plus sévère, il est alors préférable d’aborder ces cas d'exception durant le Vote ou par un référendum.


(suivent les nombreuses lois régissant la république de Sayadihna dans un langage juridique, ésotérique et soporifique)

_________________
La vie ne tient quà un fil, c'est avec celui-ci qu'on tisse ses rêves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Du droit social par Pépère
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vie extraordinaire du père Glaude
» j'ai froid au pied droit.
» Bonne fête Père Nico!
» [Hors sujet] Le rejet social
» [droit Royal] Livre Sixième

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roi de Morrowind :: L'Univers du Roi de Morrowind :: Sayadihna :: Les Mythes de la République-
Sauter vers: